Traqué

Auteur : Andrew Fukuda

.

Traducteur : Benjamin Kuntzer

.

Public : adolescents et jeunes adultes

.

Edition : Michel Lafon poche

.

Pages : 357

.

Prix : 7€

.

Résumé : Gene est l’un des derniers humains sur terre. Son seul moyen de survie : se fondre parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable nature.
Chaque décennie, le gouvernement organise un jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut se permettre le moindre faux pas. D’autant qu’une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qui pourraient le trahir.

“Quel est le prix de votre humanité ?”

L’avis de La Bouquineuse :

Je suis franchement déçue. Pourtant, l’idée est vraiment sympa.

Nous entrons dans l’histoire en découvrant Gene, un des derniers humains sur terre. Il vit dans un monde gouverner par des vampires, vampires qui ont des caractéristiques bien différentes de celles qu’on leur associe habituellement.
Ils dorment la tête en bas, sont assoiffé de sang humain, ne sortent que la nuit… En revanche, ils sont aussi affamé de chair humaine, se grattent les poignets pour rire (chose que j’ai trouver vraiment ridicule) et bavent et font craquer leur os lorsque qu’ils sont vraiment, mais vraiment affamé.

Au départ, j’accrochais vraiment. L’univers, l’histoire tout me plaisait. Tout sauf une chose : Gene.
Et oui, je crois que je n’ai jamais rencontrer un personnage aussi insupportable ! Il y a tellement de chose qui m’ont énervé chez lui, au point que j’en veuille balancer mon livre que… pff, je renonce à les citer.
J’ai aussi très peu aimé le deuxième personnage principal qui n’est autre qu’ne certaine Ashley June.

Enfin bref, ne me forcer pas a parler des personnages s’il vous plait. Je risque de faire de gros dégât avec mon livre, qui est juste à coter de moi… avec mon portable dessus, donc… J’aimerai limiter la casse…

Bon, je vous avait dit que l’idée était vraiment sympa, et c’est vrai. Parce qu’un humain se retrouvant à devoir chasser les siens, tout en essayant de ne pas se faire repérer, c’est plutôt pas mal !
Mais la façon dont elle a été exploitée, c’est vraiment très… décevant. On est même pas dans la chasse !
Je me suis carrément ennuyer…

Ah, et la fin était juste pourri. Si j’avais essayer de réfléchir pour ce roman a la première phrase du livre, j’aurais deviner.

Enfin, voilà, je n’ai vraiment aucune envie de vous parler de ce roman. Cette S-F ne mérite pas son titre…

Bof, bof :

18

Laisser un commentaire