The lying Game — Tu es moi / T.1

Auteur : Sara Shepard

.

Traducteur : Isabelle Troin

.

Public : Adolescents et jeunes adultes

.

Edition : Fleuve Noir

.

Pages : 350

.

Prix : 16.10 €

.

Résumé : Deux jumelles que tout sépare.
Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?


L’avis de la Bouquineuse :

Franchement, je ne m’attendais pas à accrocher. Ce roman me paraissait… comment dire… désagréable à lire.
Contre toutes attentes,  j’ai beaucoup aimé, pour ne pas dire adorer. Et pourtant, j’ai eu du mal à me lancer….

Il faut s’habituer à l’idée que nous vivons dans la peau d’une fille qui est morte, durant toute l’histoire. Elle suit partout sa « jumelle perdue à la naissance » alors qu’avant de mourir, elle ignorait son existence, c’est comme si elle était accrochée à elle. De plus, Sutton ne se rappelle plus rien de sa vie, ignorant tout de la façon dont elle est morte. Mais je vous reparlerais d’elle plus tard.

Après avoir vu une affreuse vidéo d’une jeune fille lui ressemblant trait pour trait, Emma, jeune fille orpheline, ne cessant de passer d’une famille d’accueil à l’autre, va faire des recherches pour connaître l’identité de cette étrange personne. Elle se rendra vite compte que, mise à par leur ressemblance, toutes deux sont orphelines. C’est à ce moment là qu’elle décide de lui envoyer un mail, dont la réponse ne se fait pas attendre. Sutton l’invite chez elle pour la rencontrer.

Mais le problème, c’est que, une fois sur place, personne. Pas de Sutton. C’est à partir de ce moment qu’Emma  comprend que sa sœur est morte. Le problème, c’est que tout le monde pense qu’elle est Sutton, et elle ne peut plus y échapper. De plus, le meurtrier de sa sœur vient la voir et lui défend de s’en aller, lui ordonnant de continuer à jouer le jeu.
Emma est alors embarquée dans la folle vie de sa sœur, qui elle, ne peut que la suivre.

Bref, c’était pour vous faire un bref résumé de la situation initiale. Ainsi, vous pourrez mieux comprendre ma chronique.

Le petit « hic« , c’est que j’ai été quelque peu dérangée par le manque de réalité de la situation. D’accord, les deux jeunes filles sont jumelles, mais tout de même ! Elle ne peuvent pas se ressembler autant que ça. C’est tout bonnement impossible.
Mais à par ça, l’histoire reste très bien écrite.

Justement, certaines phrases sont tournées de façon à nous effrayer, et avec moi, ça à plus ou moins bien marché.
Je vous le dis, on à une petite dose de stress avec ce livre. Car l’assassin est tout prêt d’Emma et attend le bon moment pour s’occuper d’elle

Passons aux personnages. Je ne vais vous parler que d’Emma et de Sutton, car pour les autres… même si on en parle beaucoup dans l’histoire, il y a peu d’intérêt à ce que je vous les présentes. Vous les découvrirez par vous même…

Sutton : au début du roman, elle ignore tout d’elle même. Elle ne sait pas qui elle est, ni quand elle est née, ni qu’elle a été sa vie. Elle va découvrir sa vie en même temps qu’Emma, et c’est loin d’être plaisant. Pas forcément pour nous, non, mais pour elle. car la personnalité qu’elle se découvre est bien loin d’être exemplaire. Elle enchainait mauvaises blagues sur mauvaises blagues avec ses amies et cherchait toutes les excuses possibles et imaginables pour sécher les cours.

Quant à …

Emma : elle est vraiment très gentille, mais est aussi très forte pour imiter l’attitude désagréable de sa sœur, ce qui lui donne une personnalité assez étrange. Même si on sait que ce n’est pas pour de vrai… c’est bizarre
Finalement, même si on la suit tout au long de l’histoire, elle est tout le temps sous sa couverture, et on ne peux pas en apprendre beaucoup sur son vrai soi.

La couverture peut être ?
J’adore « l’effet » noir et rose, car je trouve que ces deux couleurs s’accordent merveilleusement l’une avec l’autre.
les deux filles (bon, c’est la même, mais étant donné que dans le roman, elle sont jumelles…) on un air tellement… sérieux. je pourrais même qualifier leurs regards de « tueurs« .
Que dire d’autre ?

Bon… En ce moment, les livres que je lis sont tellement… ils se passent tellement de choses que je ne peux en parler correctement sans spoiler. Ca doit être la troisième chronique où vous me verrez dire ça : Je vais conclure, et ce sera fini.

Alors, la fin est vraiment surprenante. Je m’attendais vraiment à être déçue, car je pensais à ce qu’il se passe quelque chose de précis (j’avais mon idée, mais je ne la vous ferai pas partager car ce serai spoiler). Et pourtant, je ne sais pas… c’est arrivé comme ça, pouf!, sans prévenir. Et c’est très agréable d’être surpris à la fin d’un roman, du moins, je trouve !

.
J’ai beaucoup aimé :

cœur fois


Sara Shepard :

Sara ShepardNationalité : États-Unis
Né(e) le : 8 avril 1977

Biographie :

Sara Shepard est diplômé de l’Université de New York et a une maîtrise de Brooklyn College.

Elle vit actuellement à Tucson, en Arizona, avec son mari.

Les Menteuses (Pretty Little Liars) ont été vaguement inspirés par son expérience à Philadelphia’s Main Line

 

 

 

Laisser un commentaire