Archives de tags | Quête

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city

Auteur : Ransom Riggs

.

Traducteur : Sidonie Van den Dries

.

Public : adolescents et jeunes adultes

.

Edition : bayard

.

Pages : 502

.

Prix : 16,90€

.

Résumé : Un deuxième tome merveilleux et étrange, tout aussi passionnant.
(Et oui, j’ai choisi de vous mettre ce qu’il y a derrière la couverte, et pas le vrai résumé. Car moi, j’ai commencé ce livre uniquement avec ces informations.)

“Les pêcheurs qui jetaient leurs filets interrompaient leur besogne pour nous observer, sans savoir si nous étions réels ou imaginaires : des fantômes flottants ou des fantômes en devenir.”

L’avis de La Bouquineuse :

Pour la première fois depuis très, très, très longtemps, j’ai lu deux livres d’une même collection à la suite. Et oui, je vous ai déjà de nombreuses fois dis que j’avais beaucoup de mal à rester dans le même univers pendant très longtemps, c’est donc pour cela qu’en général, je lis d’autres romans entre. Mais là, j’ai tellement aimé que je ne pouvais plus quitter ce monde merveilleux, bien que parfois sinistre, des boucles temporelles, des enfants particuliers, et… et tout ce qui va avec.
Mais c’est aussi le personnage de Jacob, auquel je me suis beaucoup attachée (non seulement parce qu’il porte un prénom sublime, mais aussi car… car il est Jacob, tout simplement) qui m’a fait revenir si vite dans l’histoire. Il sait que tout le monde compte sur lui, ou presque, car certains se montrent quelque peu réticents, mais il se sent incapable de les guider. J’ai beaucoup apprécié le fait qu’il ne profite pas de la situation pour être prétentieux, ou quelque chose du genre, comme la plupart des personnes l’aurait fait à sa place. Il est au contraire très peu sur de lui, il doute beaucoup et est complètement écraser par sa lourde tache.
D’ailleurs, ce n’est pas particulièrement grâce à lui que le petit groupe avance dans sa quête. Tout le monde participe à sa manière, mais Jacob connait si peu le monde des particuliers qu’il en devient presque inutile. Bon, d’accord, il a le don de voir les monstres, mais a par ça, c’est encore un gamin de 16 ans ordinaire et moderne, qui se retrouve dans le passé avec des amis pour le moins étranges.

J’avoue que j’ai eu juste un peu de mal à re-rentrer dans l’histoire, mais au bout de 30 pages, c’est bon, j’y étais. Le début est plus ou moins ennuyeux, car j’ai trouvé qu’il se passait trop peu de choses. J’aurais aimé un peu plus d”action, mais bon, j’imagine que c’était le calme avant la tempêtes, parce qu’après, je n’ai même plus eu le temps de respirer entre deux évènements.

Ce qui m’a le plus plu dans ce deuxième tome, c’est le fait que j’ignorai tout de la fin… jusqu’à la fin. Je n’ai cessé de faire des suppositions qui se révélaient fausses la page d’après. Et, alors qu’il ne me restait même pas trente pages avant la fin, j’étais persuadé, mais alors vraiment persuadé que le livre allait se finir d’une manière, et que ce serai le dernier tome de cette série. Et pourtant non. C’est avec un affreux suspens que ce termine ce livre, un suspens qui, depuis hier, me torture, ne me laissant aucun répit. Je ne cesse d’imaginer ce qui se passera dans le tome 3, car, oui, maintenant c’est obliger, il va y avoir un tome trois. Chaque fois, je m’imagine des scénarios différents. Et j’ai du regarder déjà au moins 10 fois quand ce fameux tome 3 doit sortir, et je ne trouve absolument aucune information !
Ca m’agace énormément. Si vous savez quand il doit sortir, surtout, dites le moi en commentaire !

En bref, un énorme coup de cœur, encore une fois

 

 

 

 

 

13 petites enveloppes bleues

Auteur : Maureen Johnson

Traduction : Julie Lopez

Public : Ados et jeunes adultes

Edition : ¨Gallimard jeunesse / Pôle fiction (site)

Pages : 325

Prix : aux alentours de 7€

Résumé : Ginny découvre, à la mort de sa tante adorée, 13 petites enveloppes bleues comme autant de signes dans un jeu de piste. Voici la jeune Américaine partie pour un grand voyage à travers l’Europe. A Paris, Londres ou Rome l’attendent la vie et l’amour.

 

 

L’avis de La Bouquineuse :

Je n’avais jamais vu d’articles sur ce roman (peut être parce que je n’ai pas bien cherché), donc je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre.

Il est dans ma PAL depuis vraiment très longtemps, si longtemps que je l’avais presque oublié. Ca ne pouvait plus durer.

Je me suis donc plongée dans l’aventure de Ginny (son vrai prénom est Viginia, mais je préfère largement Ginny). La pauvre est entrainée dans une sorte de jeu de piste sans but précis. Elle voyage de pays en pays, tout ça pour quoi ? Simplement pour voir ce que ça tante avait derrière la tête avant de décéder.
Je me suis d’abord demandé : QUOI ? puis : Pff, c’est quoi ce truc ? pour finalement comprendre : Ah ! C’est super !

Chaque enveloppe contient une mission, chaque mission emmène Ginny dans un nouveau monde, chaque nouveau monde lui fait découvrir la vie…

J’ai ri avec elle, été triste avec elle, je me suis sentie seule avec elle (c’est pas logique) et aim… non ! Bon, j’ai quand même pas aimé Keith avec elle.. Il ne faut pas exagérer.

Pour parler un peu plus de Ginny (quand même), j’ai beaucoup aimé sa façon de voir les choses. Certaines personnes n’auraient jamais fait ce qu’elle à fait. Il faut beaucoup de courage pour s’aventurer ainsi dans des pays étrangers et faire confiance à des gens que seule sa tante connaissait.
Quelque chose m’a étonné. On ne parle de ses parents que pour savoir ce qu’ils pensaient de la tante de sa tante, mais Ginny n’a que 17 ans et ils n’ont pas l’air de s’inquiéter. En plus, elle est américaine et elle part en Europe. Si elle était restée dans le continent ça pouvait être moins stressant, mais elle part carrément à l’autre bout du monde !

Pendant son voyage, elle fait la connaissance de gens plus ou moins sympa. Une famille chez qui elle a dormie m’a particulièrement fait rire. Les Knapp. Ils sont tellement … enfin, moi, je ne me verrai pas vivre avec eux ! Ca fait un peu psychopathe

Ah ah ah (excusez moi, je suis un peu en train de mourir de rire vu le saut que vient de faire ma lapine) Ah ah ah ! …

Hum. je ne sais pas trop quoi dire. C’est assez compliqué de parler de ce livre. Je vais faire simple.

Je ne m’attendais pas trop à cette fin mais elle est satisfaisante. Il y a un deuxième tome, La dernière petite enveloppe bleue. Dès que j’ai appris ça, je me suis doutée que l’histoire n’allait pas se terminer comme je m’y attendait.
Mais je ne vois pas trop ce que le prochain tome peut contenir car pour moi, l’aventure de Ginny pouvait vraiment se terminer comme ça.
Du coup, j’ai hâte de le lire et de voir quelles surprises il me réserve !

J’ai A-DO-RE :

17


Maureen Johnson

Maureen Johnson est un auteur de livres pour la jeunesse. Enfant, elle lisait sans arrêt, comme beaucoup de lecteurs qui finissent par écrire.

Elle a étudié la dramaturgie et l’écriture romanesque à l’université Columbia.

Avant de pouvoir vivre de sa plume, Maureen a pratiqué bon nombre de petits boulots de New York à Londres en passant par Las Vegas. Aujourd’hui, elle vit à New York avec son mari.

Son premier livre publié en France est Treize petites enveloppes bleues (Gallimard Jeunesse) qui a séduit de nombreuses lectrices et a été nommé coup de coeur de La Fnac et de Je Bouquine. Grâce à ce succès elle signe une suite La dernière petite enveloppe bleue. Depuis nombre de ses livres ont été publiés aux éditions Gallimard jeunesse.

Son site officiel :
www.maureenjohnssonbooks.com

 

 

La 5ème vague.

La 5ème vague

Auteur : Rick Yancey                   Public : 13 ans et +
Catégorie : Young Adult                   Genre : Science fiction

Résumé :
Après la 1ère vague, seules restaient les ténèbres.
Après la 2ème vague, les chanceux ont pu s’enfuir.
Après la 3ème vague, les malchanceux ont survécu.
Après la 4ème vague, une seule règle s’applique : ne faire confiance à personne.
Désormais, à l’aube de la 5ème vague, et sur une portion dévastée et esseulée d’autoroute, Cassie tente de Leur échapper.
D’échapper à ces êtres qui ressemblent aux humains et qui parcourent le pays, tuant chaque personne qui se met en travers de Leur route. Eux, qui ont dispersé les derniers survivants sur la planète Terre.
Rester seule est synonyme de rester en vie pour Cassie. Enfin, c’est ce qu’elle croit jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Séduisant et mystérieux, Evan pourrait s’avérer être le seul espoir de Cassie pour sauver son frère – ou pour qu’elle puisse rester en vie.
Mais Cassie va devoir choisir.
Entre la confiance et le désespoir.
Entre la résistance et la capitulation.
Entre la vie et la mort.
Entre abandonner et se relever.

 

Okey, okey, okey ! J’avais dis dans mon dernier article (datant d’aujourd’hui même) que je ne finirai certainement pas ce roman avant 2 jours… Ben on va simplement se dire que j’ai eu une très grande envie de lire… XD

 

L’avis de La Bouquineuse :

Je ne sais vraiment pas par où commencer. Il y a bien trop de choses qui se passent dans ce petit livre de seulement 592 pages (je rigole, 592 pages dans un roman broché, ce n’est pas rien).

Je vais procéder par étapes. En fait, il y a plusieurs personnages, donc plusieurs histoires qui finissent par se regroupées de façon vraiment inattendue.

Parlons d’abord de Cassie. 16 ans. Grande, mais petite à la fois. Forte, mais fragile. Déterminée, mais apeurée. Traquée, ne se fis à personne. Qui sait ? Ce sont peut être Eux. Après tout, ils sont nos portraits crachés, ils vivent parmi nous. Ils nous ont tous tués, ils veulent notre mort. Combien d’humain reste-t-il dans cet enfer qu’est devenue la planète Terre ? Tous se retrouvent comme Cassie, à errer sans but précis, si ce n’est rester en vie une journée de plus, de pouvoir admirer un dernier couché de soleil avant leur disparition… Tous errants et traqués. Finalement, les morts ont de la chance. Ils sont morts. Il ne connaissent pas la galère des Autres, où l’ont peut connue.
En ces quelques phrases, j’ai résumé le mode de pensée de Cassie. Toujours sur les nerfs et jamais loin de craquer. Si vous n’arriver pas a la comprendre, à comprendre les personnages de ce roman, faites vous un peu une idée de ce que ressemblerai votre vie, si elle se passait comme dans La 5ème vague. Vous verrez, ça vous aidera… Moi ça m’a été d’un grand secours.

Deuxième personnages qui apparait, Inconnue total. Dans cette première partie, on ignore complètement Qui Il est, s’il est Autre, s’il est Humain. Je ne voit pas comment je pourrais en parler plus, vu que sont identité reste secrète pendant pas mal de temps, jusqu’à ce qu’on associe ce personnage à celui là, pour au final se retrouver avec une seule et même personne. Qu’est ce que je peux vous dire… Ah ! Je vous jure, même si c’était prévu par l’auteur, même si ce n’est qu’un livre, on ne peut qu’être ému(e), heureux(se), et très, très surpris(e). C’est vrai, on ne peut vraiment pas s’attendre… à lui.

Troisième personnage. Alien. Autre. Infesté. Extraterrestre. Utilisez le terme que vous voulez, vous m’avez comprise.

Revenons à Cassie. Dans cette partie, elle affrontera la Peur, la Souffrance, la Mort. Il y aura l’Autre, puis la voiture, et ce mystérieux Evan. Un lit, du shampoing, une blessure, lui, la chasse, les sortie nocturnes….

Au tour de Sammy, 5ème à apparaitre. Ont ressens sa souffrance, ont est ému devant son innocence, déjà à moitié détruite, d’enfant de 5 ans, ont fini par attendre Cassie… avec lui…

Ben Parish. Zombie. Déjà apparu. […]

Retour à Cassie et Evan. // Mystère //

Zombie.

Cassie et … Evan Walker ? En êtes vous sur ?

Parish.

Cassie.

Ben.

Cassie, Ben Parish/Zombie, Evan, Sammy.

Je suis consciente d’être restée très vague et d’avoir fait une chroniques assez intrigante. Mais croyez moi, après avoir lu cette chronique, plonger vous dans le roman, et, après, relisez la chronique. Vous comprendrez. Vraiment.

Maintenant, je me rend compte que je n’ai parlé de l’histoire qu’à travers Cassie, au premier paragraphe et je pense que vous aimeriez en savoir un peu plus, l’histoire de vous donnez une véritable raison / ou envie / de le lire, ce livre.

Comme vous l’avez surement compris, les Autres (ou Aliens, ou Exraterrestres, ou Infestés…) ont envie la Terre. Ils tuent tous les Humains ou s’en servent comme arme pour lancer la 5ème vague. Traque, regroupement, ruse, tout les moyens sont bons pour nous éliminés.
Ont entre dans la tête de deux personnes, Cassie en fait partie. Les autres personnages, ont les suis de loin, comme si nous les voyions. Du coup, ça fait beaucoup.

Avez vous déjà lu un roman ou vous étiez obligés de réfléchir pour comprendre, pour associé ci à ça ?
Et bien, j’ai l’honneur de vous annoncer qu’avec la 5èeme vague, il faut émettre des hypothèse, se les vérifiés soit même et les validées XD Ont se demande si ci n’est pas ça ou au contraire, si ci et ça forme un.

Je pense que je vais m’arrêter là, ça fait déjà une assez longue chronique. De toute façon, je ne suis pas censée vous raconter l’histoire, mais vous donner envie de lire ce roman.
Finalement, quand on y pense, les bloggeurs font les meilleures pubs pour les écrivains ! Faudrait qu’ils pensent à nous remercier un de ces jours… je sais pas moi… nous offrir leur prochain chef-d’œuvre ? XD

Cassie pour Cassiopée….

J’ai A-DO-RE :

17

Multiversum

Multiversum

AUTEUR : Leonardo Patrignani                             PUBLIC : 13 ans et +

L’avis de La Bouquineuse :

J’avoue que j’avais mis la barre très, très, très, très, haute. Et je n’ai vraiment pas été déçue, pas du tout, du tout, bien au contraire. C’est juste un miracle littéraire…
De plus, ce roman est très intéressant !

Deux personnages, Alex et Jenny. On parle surtout d’Alex, un peu moins de Jenny, mais elle est tout de même assez présente dans l’histoire. Lui est curieux, amoureux, intrigué. Elle, apeurée, amoureuse, se croyant folle. On rentre facilement dans l’histoire.

Marco, le meilleur ami d’Alex, est un personnage très, très important. En fait, c’est grâce à lui qu’on a toutes les informations nécessaires pour savoir ce qu’est le Multivers, le Memoria. Justement, parlons en, du Multivers et du Memoria. A vous le choix d’y croire ou non, certains scientifiques testent la théorie du Multivers. Plusieurs mondes, plusieurs réalités… Memoria est un lieu unique, seuls des gens spéciaux y ont accès, et encore. Il faut le vouloir, et avoir l’énergie nécessaire.

En vous laissant découvrir le restant de l’histoire, je vais juste vous dire quelque chose sur la fin. Rien d’important, pas de quoi se spoiler. Simplement, j’ai vécu un grand moment de stress XD. Vous verrez par vous même, vous aurez vos propres émotions mais je peux vous dire que ce n’est pas très reposant. Un ….. qui vient ……….. ……. terre… XD

Bref, c’était juste génial. Très belle expérience.

Coup de cœur :

13

Résumé :

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ont seize ans. Un lien subtil les unit depuis toujours : un dialogue télépathique qui surgit sans prévenir, dans un état d’inconscience. Jusqu’au moment où les adolescents décident de se rencontrer pour la première fois. Mais le jour de leur rendez-vous, ils sont là tous les deux au même endroit, cependant ils ne peuvent se voir… Ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ses multiples dimensions. Une vérité qui bouscule totalement leur existence, détruisant toute certitude sur leur monde. Comment Alex et Jenny pourront-ils se retrouver pour vivre leur amour ? Alors même que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre…

 

 

Terrienne

Terrienne

Résumé en bas de page

AUTEUR : Jean-Claude Mourlevat                             PUBLIC : 13 ans et +

L’avis de La Bouquineuse :

J’ai beaucoup aimé Terrienne. J’ai adoré la façon dont l’histoire est racontée. Le monde que Jean Claude Mourlevat a inventé regorge de surprises !

Déjà, parlons d’Etienne Virgil. Ce bon vieux monsieur, si calme et attentionné. Il sera ainsi jusqu’à la fin (mais la fin de quoi ?) quoique des fois un peu égoïste. On est assez attaché à lui.

Ensuite, Anne, la personnage principale. Pleine de vie et étrangement sans-gêne ! J’ai été émue par son histoire, sa sœur enlevée et son petit scarabée.   ^^

Hum… Bran maintenant. J’ai beaucoup aimé ce personnage. Surtout pour ses goûts pour notre bonne vieille terre (vous comprendrez, ne vous inquiétez pas)

Il se peut que vous ayez du mal à vous accrocher à l’histoire mais surtout, ne vous découragez pas, ça vaut la peine. ^^

J’ai beaucoup aimé

20

Résumé :

Il y a un an, Anne Collodi a vu sa sœur Gabrielle disparaître, juste après son mariage avec Jens. Des mois plus tard, elle reçoit par le biais de la radio, un message d’appel au secours de Gabrielle. Elle lui dit qu’elle se trouve à Campagne. Anne décide de se rendre dans ce lieu pour retrouver sa soeur, elle va alors découvrir un autre monde, un monde d’êtres qui ne respirent pas, au quotidien uniformément gris…