Archives de tags | Dystopie

La Selection – L’Elue

Auteur : Kiera Cass

.

Traduction : Madeleine Nasalik

.

Public : Adolescents et jeunes adultes

.

Edition : Robert Laffont (site)

.

Pages : 338

.

Prix : 16,90 €

.

Résumé :

La Sélection a bouleverser la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont traversées ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de chaque instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.
America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une.

***

Chronique des tomes 1 et 2 :

1 -> 
2 ->

***

/!\ Risque de Spoiler sur les tomes précédents /!\

***

L’avis de La Bouquineuse :

Ce fut une merveilleuse lecture. Un nouveau coup de cœur !

Après le tome deux qui m’avait un peu déçue, j’avais quelques appréhensions pour ce troisième volet. Heureusement pour moi, ce dernier a rattraper l’honneur de cette trilogie !

Suite aux nombreuses attaques des Renégats, tout le Palais est à cran. De plus, les Sudistes prévoient d’affreux massacres dans le peuple d’Illéa en partant des castes les plus élevées à celles moins aisées. Deux à huit, si vous voulez. Les familles des Sélectionnées sont plus en danger que jamais.

Les membres de l’Elite sont conscientes que la fin de la Sélection est proche. Malgré les rivalités entre les jeunes filles, on peut sentir leur attachement. Elles se rapprochent beaucoup, et ça m’a énormément plu car une telle complicité… c’est agréable à lire.

América a enfin cessé de douter d’elle même. Mieux vaut tard que jamais, n’est ce pas ? Elle a finalement décidé de choisir entre Maxon et Aspen. On la retrouve plus assagie, et plus… compréhensible.
Pour Maxon, si vous avez lu ma chronique sur le tome 2, vous savez que je doutais quant à sa vraie personne. Mais maintenant, je sais qu’il était sincère. Et, pour moi, c’est définitivement Team Maxon.
parlons maintenant de Aspen, puis nous en aurons finit avec les personnages. Dans ce troisième tome, il se fait plus discret. Et lui aussi est plus compréhensif… et même plus agréable envers Maxon !

La couverture est encore une fois sublime, je trouve même que c’est la plus belle de toutes dans cette trilogie. La robe est tout simplement MA-GNI-FI-QUE !

Pour finir, le final. Grandiose ! Toutes les émotions se bousculaient et je passais de bonheur à tristesse ! Il y a tellement de retournement de situation !!

Voila tout… c’est assez compliqué de faire une chronique sur un troisième tome, car c’est dans ce dernier volume que tout… tous les problèmes sont résolus et voilà ! Comment ne pas spoiler ?

Cette chronique est donc terminé.

Coup de cœur :

13


Kiera Cass :

Kiera Cass Kiera Cass est diplômé en histoire à l’Université Radford.
Elle est l’auteure de la trilogie dystopique: « La Sélection ».
L’adaptation en série TV de la trilogie est en cours de réalisation, par Warner Bros et les productrices de « The Vampire Diaries », « The Shield » et « Angel » !
Elle vit à Blacksburg, en Virginie.

Uglies

Auteur : Scott Westerfeld

.

Traduction : Guillaume Fournier

.

Public : Adolescents et jeunes adultes

.

Edition : PKJ. (site)

.

Pages : 427

.

Prix : ~7€

.

Résumé : Dans le monde de l’extrême beauté, les gens normaux sont en danger.
Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’Opération et à intégrer la caste des Pretties. dans ce futur paradis, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser.
Mais la veille de son anniversaire, Tally découvre le monde des rebelles. Là-bas, elle apprend que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’Etat : un manipulation.
Que va t’elle choisir ? Devenir Rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ?

.

L’avis de La Bouquineuse : 

Pour une fois, je vais commencer par parler des personnages.

Pour commencer, Tally.
Pour être franche, je l’ai beaucoup appréciée. Même si elle n’est pas l’héroïne parfaite, elle n’en reste pas moins très agréable à suivre. Je vais d’abord vous parler de ses défauts, pour ensuite finir sur une note positive avec ses qualités.
Déjà, elle à une manière de penser assez particulière. Mais ce n’est pas vraiment sa faute, car elle a été habituer à vivre comme ça depuis sa naissance.
Aussi, elle n’est pas très fiable. Elle ne sais jamais quel côté choisir (si vous voulez, il y à les rebelles et les… habitants de la ville). Et sa décision est d’une importance capitale pour la vie/survie de certains.
Malgré ça, elle est aventureuse, courageuse, intrépide et intelligente.
Et elle peut être honnête, mais quand elle essaie de parler de son affreux secret, quelqu’un l’en empêche (involontairement).

 Ensuite, Shay.
Dès le moment où elle est apparue dans l’histoire, j’ai su que j’allais l’appréciée… jusqu’à ce qu’elle… non… ce que je voulais dire pourrais être considéré comme spoiler. ^^
Très agréable, tout comme Tally. Mais Shay à une chose en plus : une joie de vivre perpétuelle. Chaque fois qu’on la voit, elle est heureuse et rayonnante.
Malgré ça, elle peut être d’une jalousie assez peu discrète.

David, maintenant, et puis je m’arrêterai pour les personnages, car les autres ne sont pas importants.
Vous le connaîtrez assez tard dans le roman. Je l’ai beaucoup aimé. Sa gentillesse, sa générosité, sa douceur… Ca parait assez banal pour un personnage de roman mais lui était différent, d’une manière que je ne saurais expliquer.

On entre très facilement dans l’univers de Tally. Pour être franche, je ne m’attendais pas vraiment à apprécier cette lecture, et j’ai été très agréablement surprise ! J’avais peur que le monde soit trop proche de celui de Delirium, mais finalement, pas tellement. Evidemment, certains points se ressemblent, mais pas au point de déranger.

J’ai beaucoup aimer l’aventure, dont la principale partie est posé sur la trahison. Trahison dont je ne vous parlerai pas plus, car je spoilerais.
La fin est très surprenante. Je ne m’attendais vraiment, mais vraiment pas à ça. Un final pareil me donne envie de foncé dans la librairie la plus proche pour acheter la suite ! Non pas qu’il y ai beaucoup de suspens, c’est plus un sentiment de curiosité. Mais une très forte curiosité.

Parlons rapidement de la couverture. Je l’ai trouvé très belle, notamment grâce au fait qu’elle se prolonge sur la tranche et la 4ème de couverture.

Les yeux de la jeune fille sont simplement magnifiques.
Je ne saurais dire pourquoi je l’aime tant, cette couverture. Tout ce que je sais, c’est que je l’a trouve très belle…

Ah ! Le seul petit problème, c’est que la personne que l’on voit fait beaucoup plus jeune que 16 ans. ~.~

Pour conclure :

Très agréable lecture, malgré quelques petites choses qui auraient pu être revues. Avec en plus un final surprenant, ce livre m’a beaucoup plu.

J’ai beaucoup aimé :

20


Scott WesterfeldNationalité : États-Unis
Né(e) à : Dallas , le 05/05/1963

Biographie :Scott Westerfeld est né le 5 mai 1963 à Dallas au Texas. Compositeur de musique électronique pour la scène, concepteur multimédia et critique littéraire, il vit entre New York et Sydney.

Il est l’auteur de cinq romans de S.F. pour adultes, dont L’I.A. et son double, déjà paru en France, et le space opéra en deux parties paru aux éditions Pocket : Les Légions immortelles et Le Secret de l’Empire.

Scott Westerfeld écrit également pour les jeunes adultes : la série, Uglies, Midnighters et Peeps, roman sur les vampires.

La Sélection – L’Elite

 

La Sélection – L’Elite

T.2

 

Auteur : Kiera Cass         Public : 13 ans et + (ados)          Genre : Dystopie

 

L’avis de La Bouquineuse :

Une superbe suite ! J’ai adoré continuer l’aventure d’America, de Maxon et d’Aspen. Malgré tout, j’ai été un peu déçue par la fin de ce deuxième tome.

America reste la même et le triangle amoureux est de plus en plus présent, c’en ai presque oppressant. Mais ce n’est pas ça qui m’a déplu.
J’ai beaucoup aimé le fait qu’America prenne de l’assurance, qu’elle ose enfin s’exprimer et que, dans des moments critiques, elle sache exactement comment réagir, selon ce qui lui semble juste, au péril de sa place dans la Sélection.

Les attaques des Renégats sont de plus en plus rapprochées et certaines des candidates vont en souffrir, atrocement. Qu’adviennent les belles promesses de sécurités et de bonheur d’être princesse ? Quel est le prix à payer pour chaque attaque ?

Les bouleversements sont nombreux et rares sont ceux qui apportent la joie. De toute manière, être princesse est-il un poste heureux ? Personne ne nous l’a assuré, pas plus qu’on nous l’a montré.

Si vous voulez, j’ai quand même été agréablement surprise pour pleins de raisons, mais tout à été gâché en un petit paragraphe. Team Maxon ou team Aspen ? J’étais vraiment pour le prince, mais je commence à me demander si le garde n’est pas plus honnête et sincère.
Et oui, Maxon à commis quelque chose de vraiment impardonnable, qui fait mal et qui trahis. En fait, si l’on veut résumé cette action en quelques mots : il à fait à peu près la même chose que Sylvain dans Night School. C’est dans la même idée mais ce n’est pas non plus pareil. (Ah ah, je crois que je vous ai perdu là).

Malgré cette dérangeante… chose, j’ai hâte de voir quelle histoire America va vivre avec ce baratinneur de Maxon.

J’ai vraiment peur de m’emporter et de faire le plus grand spoiler de tout les temps donc je vais m’arrêter la pour mon avis. Je pense que ça suffit amplement.

J’ai A-DO-RE :

17

 

 

La Selection

La Sélection…

AUTEUR : Kiera Cass                  PUBLIC : 13 ans et +

Catégorie : Young adult                    Genre : Dystopie

Je l’ai lu en lecture commune avec Marine du blog Passionner lecture.

–> Sa chronique <–

L’avis de La Bouquineuse :

J’ai été très surprise par le premier tome de cette trilogie. J’avoue que je ne m’attendais vraiment pas à ça ! Mais ce n’est pas plus mal.

Déjà, parlons de (zut zut zut…attendez que je me rappelle…) America ! C’est une jeune fille très modeste, en même temps c’est une cinq. (Je vous parlerai des castes, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 un peu plus bas). Son attitude, sa façon de vivre, sa gentillesse… Tout m’a tout de suite plus chez elle ! Elle supporte tant bien que mal sa mère, toujours sur son dos, surtout quand viens l’heure de la Sélection. Elle qui n’a aucune envie d’y participer… elle va finalement se laisser convaincre. Et ce n’est pas du tout grâce a sa mère, loin de là. C’est grâce à son petit copain, Aspen. Mais pourquoi tient-il tant à ce qu’elle s’inscrive ?
Passons les détails.
Une fois à la Sélection (au palais royal je précise, au cas où vous n’auriez pas compris), elle reste la même, choisit les robes les plus modestes, ne porte pas de maquillage et juste un ou deux des bijoux qu’elle a emmené avec elle. Au palais, trois servantes sont sous les ordres et les désirs de chacune des trente-cinq candidates. Ce qui fait… (Attendez je calcul… 3×35… calculette ! 1O5…!!).Ce qui fait 105 servantes.
Donc trois de ces 105 bonnes (je cite le livre, sinon je n’utilise pas ce terme) sont au service d’America. Cette dernière est très flattée par la gentillesse de ses femmes. Elle les traitera toujours comme ses égaux et c’est cela qui m’a le plus plu chez elle.
Quelque chose à lui reprocher ? Hum… Ah oui ! Le triangle amoureux est de retour ! Night School revient hanter mes romans ! XD. On ne sais pas trop avec Aspen, Maxon… Maxon, Aspen.
Vous êtes pour qui vous ? team Maxon ou team Aspen ? perso, team Maxon.

Maintenant, je vais un peu vous parler des castes. La moins aisée à la plus aisée.

Les 8 — Les plus pauvres, à la rue, en un mot : la misère.
Les 7 — A peine moins pauvre que les 8, ont ne parle pas trop de ces deux castes.
Les 6 — considéré comme servants, ils doivent acceptés toutes les taches que leur confit les castes plus élevée.
Les 5 — Caste d’origine d’America. Tous ceux qui font partie de cette catégorie de gens sont destinés à être des artistes, que ce soit en matière de dessin, peinture ou musique.
Les 4 — Caste légèrement plus élevée que les 5… Rien de plus. On n’en parle pas trop trop non plus.
Les 3 — Assez fortuné, ils n’ont pas trop à se plaindre.
Les 2 — Sont au top des castes. Souvent riches. Egalement soldat.
Les 1 — Ni plus ni moins que la famille royale.

Voilà, finis avec les castes.

En bref, c’est une histoire assez lumineuse, fraiche et dansante. (Pourquoi j’ai utilisé ce mot ? Je sais pas, ça me parait approprié). mais aussi pleine de danger ! On s’attache très facilement aux personnage et ont se prend vite au jeu de la Sélection. On rentre facilement dans l’histoire, ce qui facilite la compréhension.

Coup de Cœur :

13

Résumé :

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

 

Delirium 2

Delirium tome 2 !!

AUTEUR : Lauren OLIVER                              PUBLIC : 13 et +

L’avis de La Bouquineuse :

J’ai beaucoup aimé cette suite de Delirium. J’ai eu ma dose d’émotion avec ce nouveau roman… Mais je crois que c’était plutôt de la haine. Haine … un peu sans raison.

Lena a beaucoup, beaucoup, changé. Elle n’est plus la même que dans le 1 et ça m’a un peu chagrinée. Je n’ai pas vraiment retrouvé l’héroïne qui m’avait fait vivre la première histoire.
Mais, lot de consolation, les nouveaux personnages m’ont beaucoup plus ! J’ai vraiment apprécié Raven (corbeau, en anglais). Elle est jeune, et a vécu tant de choses dans sa vie qu’une personne ordinaire ne connaitra jamais.

Quant à Julian (rrrrrrrrrrrrrrrr) je ne l’ai pas aimé du tout du tout du tout ! Je déteste tout en lui ! Egalement sa façon de séduire Le…. Oups… Je veux pas trop vous dévoiler de truc mais…. Bon, je l’avais quand même deviné dès qu’il est apparu dans l’histoire (aussi dans le résumé). Je…. J’ai aussi détesté Lena pour ça… Comment peut elle abandonner Alex comme ça ?! C’est…. juste trop pourri de sa part.

J’ai vraiment trouvé la fin affreuse pour A… pour un personnage et une bonne partie de problème de cœur pour Lena. Ca lui apprendra tiens ! RRRRRRRRRhhh !!!!

J’ai A-DO-RE

17

Résumé :

Lena vit dans un monde où le gouvernement impose aux jeunes de 18 ans une opération pour les immuniser contre l’amour. A la veille de son opération, Lena découvre ce sentiment interdit avec Alex et ensemble ils décident de s’enfuir. Mais seule Lena y parvient. Après s’être échappée de Portland dans le Maine, Lena rejoint une communauté d’Invalides – les résistants au système – réfugiée dans la Nature. Là-bas, elle se transforme en guerrière de la résistance. Un futur sans Alex semble d’abord inimaginable, mais Lena va de l’avant. Elle combat pour lui et pour un monde où l’amour ne serait plus considéré comme une maladie. Entraînée dans un mélange explosif de révolution et de contre-insurrection, Lena doit lutter pour survivre et croire encore que l’amour est possible, et plus encore : souhaitable…