Archives de tags | Différence

Wonder

Auteur : R.J. Palacio

.

Traduction : Juliette Lê

.

Public : Dès 10 ans

.

Edition : PKJ. (site)

.

Page : 501

.

Prix : ~7€

.

Résumé : Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, ses parents l’envoie au collège…
Pourras t’il convaincre les élèves qu’il  est comme eux ?

 

 

 

L’avis de La Bouquineuse :

.

Je dois vous l’avouer, ce roman m’a bien fait rire. Un humour innocent que les livres d’ados n’ont pas. Oui, car Wonder est conseiller pour les enfants dès 10 ans. Mais quoi de mieux pour se détendre avant la rentrée, qu’un roman si léger ?

L’histoire est racontée par plusieurs personnages. D’abord August, puis sa sœur, et ainsi de suite. J’ai beaucoup apprécier le fait de connaitre les différents points de vue des personnes connaissant Auggie.
La seule partie désagréable, du moins pour moi, a été celle où l’on suivait l’histoire dans la peau de Justin, personnage que vous connaitrez assez tard dans le roman. Ce n’est pas le fait d’être en compagnie de ce dernier, non, mais la façon dont il raconte l’histoire. Pas de majuscules, ni de tirets ou guillemets pour indiquer un dialogue. Seulement des virgules et des points. Ce qui fait que j’avais un peu de mal à savoir Quand Qui parlait. Mais bon…

Aussi, je n’ai pas été aussi émue que je le pensais, mais le roman n’en reste pas moins touchant, et réussi à nous montrer l’affreuse réalité de la vie de certains. Et l’affreux comportements des gens en voyant des personnes qui, pour eux, sont différents, seulement à cause de leur apparence physique. Il ne faut JAMAIS juger quelqu’un sur son apparence.

J’avoue que j’ai un peu de mal à faire cet article… Je n’ai peut être pas ressentis assez de choses pour pouvoir en parler aisément. C’est pour cela que je passerai directement à la description des personnages et de la couverture, pour ensuite conclure.

Parlons d’abord d’August. Jeune garçon ayant fait preuve d’un courage hors du commun étant plus petit, lors de ses opérations, mais prenant une attitude de bébé quand il est question d’aller au collège. Il a trop été gâté par ses parents, et pas assez par la vie.
Olivia, surnommé Via par les membres de sa famille, est de 4 ans l’ainée d’Auggie. Elle a toujours été d’une patience exemplaire et, ayant compris très vite qu’August avait besoin de plus d’attention qu’elle, ne s’est jamais plainte. Je l’ai beaucoup appréciée.
Summer, amie et camarade de cantine d’Auggie, est agréable et simplette.
Jack, censé être le meilleure ami d’August, m’a déçu. Je ne m’attendais pas à tant d’horreur de lui.
Justin, personnage sans vrai personnalité, ado non insolent et facile a vivre.

La couverture maintenant. Que dire dessus ?
Elle est très simple d’apparence, mais j’ai tout de suite vu le message qu’elle voulait nous faire passer. L’enfant avec un œil et le seul comme ça. Il est entouré de visages se ressemblants, et il n’y a que le sien qui est ainsi fait. Seul contre tous.

.

« Ne juger pas un garçon sur son apparence »

.

J’ai beaucoup aimé :

20


R.J. PALACIO

R.J. Palacio a été directrice artistique et graphique dans l’édition pendant de nombreuses années. Après avoir conçu les couvertures de divers auteurs plus ou moins connus, elle s’est à son tour essayé à l’écriture. Wonder est son premier roman, il a rencontré un immense succès aux Etats-Unis dès sa parution.
R.J. Palacio vit à New York avec son mari et leurs deux enfants.

 

 

 

Eleanor & Park

Auteur : Rainbow Rowell

 

Traduction : Juliette Paquereau

 

Public : Ados et jeune adultes

 

Edition : PKJ / Pocket Jeunesse (Site)

 

Pages : 378

 

Prix : 16,90 €

 

Résumé : 1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

L’avis de La Bouquineuse :

J’ai commencé le livre et je me suis dis : Qu’est ce que c’est grossier !
Bon, d’accord, c’est l’histoire de lycéens, mais tout de même ! Mais, finalement, sans ces insultes incessantes, je pense qu’on aurait moins ressentis ce que vit Eleanor.

Etonnamment, ce roman m’a plus touchée que Nos étoiles contraires. Pourtant, je l’ai beaucoup moins aimé. Hé, hé… C’est bizarre…
Pourquoi l’ai-je moins apprécier ? Car je pense que 1) Aucun (je dis bien AUCUN) ne remplacera Nos étoiles contraires dans mon cœur et que 2) l’histoire est trop direct, brute, … je ne trouve pas les mots justes.

Ai-je été attachée par les personnages ? Non… Et pourtant je n’arrivais plus à décrocher de l’histoire (décidemment, je ne suis pas logique).
Parce que Eleanor (honneur aux dames) est trop agressive. Je comprend qu’avec sa vie, elle ne peut faire autrement, mais… Je ne sais pas, même son comportement chez elle est assez incompréhensible. Son beau père est fou, il boit, frappe sa mère, à chassée Eleanor de chez elle pendant un an. Qu’attend t’elle pour le dénoncer ? Elle peu avoir peur, c’est tout à fait normal, mais au bout d’un moment…
Malgré cela, son univers m’a beaucoup touché. Entendre sa mère se faire battre presque tout les soirs, l’entendre hurler et pleurer… ca doit être vraiment dur. De plus, elle à 3 petits frères et 1 petite sœur. Tout les 5 ont appris à pleurer dans leur coin en silence.
Et Au.. mince j’allais dire Augustus, pourtant, ils n’ont rien en commun ! Donc, et Park, on peut voir qu’il est comme tout le monde. Idiot, grossier, jugeant les gens par leur apparences. Qu’est ce qu’il m’a énervé !
Que dire de plus sur lui ? Même s’il veut à tout prix protéger sa « copine », il pense encore la même chose d’elle que quand il la vu pour la première fois. Je ne l’ai pas tant apprécié que ça.

Au niveau de leur histoire d’amour, je l’ai trouvée vraiment, vraiment très étrange. Je ne vois pas comment Park peut dire des choses si horribles sur Eleanor et l’aimer en même temps. Et comment Eleanor se laisse entrainer là dedans alors qu’elle n’a pas l’air de montrer un grand intérêt pour Park. Mais ça, c’est au début.

Au fur et à mesure, ça marche mieux entre eux. On voit que tout deux s’aiment vraiment. Mais Eleanor va de moins en moins bien. Rien ne va plus chez elle.

Que dire, que dire ? J’ai été assez déçue par la fin. Je n’arrive pas à trouver les mots justes pour dire ce que j’ai ressentis en lisant ce livre.
Il n’a malheureusement pas été un coup de cœur.

J’ai beaucoup aimé : (c’est tout)

20


Rainbow Rowell

 Rainbow RowellNationalité : États-Unis
Né(e) : 1971

Biographie :

Rainbow Rowell travaille en tant que rédactrice au journal Omaha World-Herald, basé à Omaha dans le Nebraska, où elle vit avec son mari et ses deux enfants.

Elle est diplômée en journalisme à l’Université de Nebraska-Lincoln en 1995.

Attachement (Attachments, 2012) est son premier roman.

son blog:
http://rainbowrowell.com/blog/

 

 

 

 

Trylle

Trylle

Auteur : Amanda Hocking           Public : 13 ans et + (ados)          Genre : fantasy

Résumé :

Wendy était âgée de six ans lorsque sa mère a essaye de la tuer, convaincue qu’elle était un monstre. Des années plus tard, Wendy découvre que sa mère avait peut-être raison: elle n’est pas la personne qu’elle croyait être et toute son existence doit être démêlée. Tout ça a cause de Finn Holmes.

Finn est un mystérieux garçon qui semble la protéger. Chaque rencontre avec lui bouleverse Wendy, surtout parce qu’elle est attirée par lui, même si elle ne l’admettrait jamais. Mais la vérité ne tarde pas a arriver: Wendy et lui ont été échangés a leur naissance. Et aujourd’hui, il vient la ramener dans sa vraie famille.

Pour découvrir sa véritable identité, elle doit abandonner son ancienne vie. Commence alors un voyage aussi beau qu’effrayant vers un monde magique dont elle ne soupçonnait pas l’existence.

L’avis de La Bouquineuse :

Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, mais ça n’a pas non plus été le coup de cœur. L’histoire était plutôt bien dans l’ensemble mais Wendy (l’héroïne) est vraiment insupportable. Elle, je ne l’ai pas du tout aimé, et c’est quand même le personnage principale ! On vit dans sa peau et on est dans sa tête. Donc, imaginé à quel point j’ai eu du mal à le finir, ce livre.

Les Trylles (ou Trolls dans notre langage) sont des êtres au capacité… spéciales. Certains contrôles les éléments et d’autres sont télépathes, très persuasifs… Enfin, ils sont dotés de toutes sortes de pouvoirs.

Au final, l’histoire était plutôt sympa mais je n’ai pas non plus adoooooorrrééééé.

Bof, bof :

18