Si je reste

Auteur : Gayle Forman

.

Traducteur : Marie-France Girod

.

Public : adolescents et jeunes adultes

.

Edition : PKJ.

.

Pages : 185

.

Prix : ~6,20€

.

Résumé : Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle.

Quand, un jour, tout s’arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture… Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l’hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d’avant, imagine sa vie d’après. Sortir du coma, d’accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? “Si je reste”…

“Je me rends compte maintenant que c’est facile de mourir. C’est vivre qui est difficile.”

“Celle que tu es cette nuit est la même dont j’étais amoureux hier et la même dont je serai amoureux demain. Je t’aime fragile et dure, cool et casse-pieds.”

“Tu sais bien qu’en amour, il y a des hauts et des bas. parfois, c’est l’harmonie, parfois, la cacophonie, comme en musique.”

“Dans la vie, il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les choix qui te font.”

L’avis de La Bouquineuse :

Je ne vais pas vous le cacher, j’ai été assez déçue. J’avais vraiment placé la barre trop haut.

J’imaginais vraiment que ce roman était émouvant, beau. Mais il n’est rien de tout ça. En revanche, certaines phrases sont vraiment belles.
Il m’a ennuyé, car rien ne se passe et que le peu d’émotions qu’il pouvait y avoir ne m’a pas atteint.

J’attendais le côté romantique de cette histoire avec une impatience grandissante chaque jour, et me suis retrouvée à me lasser de tous les moments ou les “flash backs” où Adam était présent.

Pour fini (oui, petite chronique), j’ai trouvé l’héroïne on ne peut plus détestable. D’un égoïsme certes caché, mais tout de même déplaisant. Toute sa famille, vient lui rendre visite, lui dit à quel point elle l’aime, qu’elle ne veut pas la voir partir… Et Mia hésite franchement !

Bon, je suis consciente de ne pas avoir beaucoup dit, voir aucune, choses positives mais tant pis. C’est mon ressentis.

Bof, bof :

 18

 

Laisser un commentaire