Sans prévenir

Auteur : Matthew Crow

.

Traducteur : Marie Hermet

.

Public : Adolescents et jeunes adultes

.

Edition : Gallimard
                 Scripto

.

Pages : 306

.

Prix : 11,90 €

.

Résumé : A 15 ans, Francis Wootton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Sans prévenir, un jour, la vie bascule. ON lui diagnostique une leucémie. A l’hôpital où il entre pour son traitement, il rencontre Ambre, son caractère de chien, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante…

“- Tu sais ce qu’il y a de mieux avec les étoiles ?
– C’est quoi ?
– Elles sont mortes mais on peut quand même les voir. Quand on regarde le ciel, on regarde des millions de souvenirs, des millions de versions différentes de quelque chose qui était là avant. Et ce n’est même pas romantique, c’est de la science.
J’ai voulu argumenter :
– C’est un peu romantique aussi.
– Non, ça ne l’est pas. C’est réel, et c’est ce qui est important.”

L’avis de La Bouquineuse :

Ce roman ne peut éviter les comparaisons avec Nos étoiles contraires, c’est évident. Deux adolescents, malades du cancer, tombant amoureux… Voilà quoi…
Je n’ai pas eu trop le temps d’appréhender cette lecture, vu que je l’ai commencer dans la voiture, en rentrant chez moi après l’avoir acheté.

Le début m’a vraiment plu. Le style d’écriture de l’auteur me plaisait et l’histoire me plaisait. Mais très vite, j’ai commencé à me lasser, à m’ennuyer, et à complètement décrocher.
C’est pour cela que j’ai mis beaucoup de temps à lire ce roman.
J’aurais simplement pu m’arrêter de le lire, pourtant quelque chose me disait qu’il fallait que je le continu.
Et finalement, cette lecture qui paraissait bien partie pour être dans les “Je n’ai pas aimé” est remontée à “J’ai aimé”. Pas mal, pas mal.

Nous vivons l’histoire dans la peau de Francis, un jeune garçon de 15 ans. Il mène une vie  assez étrange… Sa sœur jumelle est morte à l’âge de 8 ans, son père est partit, son frère ainé vit dans un maison sale, en compagnie d’autre jeunes adultes drogués, fumeur, alcoolique (ce qui est lui même), et sa mère est une sorte de femme hyper compulsive.
Et au milieu de tout ça, il y a Francis. Relativement normal.
Si ce n’est qu’on lui diagnostique une leucémie Chose qui va une nouvelle fois faire basculer sa vie. Dans le mauvais comme dans le bon sens.

Si vous avez lu le résumé, vous savez déjà qu’il va rencontrer une certaine Ambre, à l’hôpital.
Ambre est également assez étrange. Elle est lunatique, parfois vraiment méchante, parfois on ne peut plus drôle, parfois muette, parfois bavarde…
Mais malgré tous ces petits défauts d’apparence, j’ai réussi à voir son moi profond, et j’ai compris que, sous sa carapace invincible, elle était tout ce qu’il y a de plus vulnérable.

Et si, encore une fois, vous avez lu le résumé, vous vous douterez qu’il tombe amoureux.
Et leur relation, bien que temporaire, est vraiment belle.
Mais je n’ai pas envie de vous en parler, je préfère que vous la découvriez par vous même.

Un petit truc ma déranger pendant toute ma lecture : le fait qu’on a l’impression que l’auteur saute des passages. Mais bon, on comprend l’histoire, c’est le principal.

Donc….

J’ai aimé :

11

Laisser un commentaire