Nos étoiles contraires

Nos étoiles contraires

 

Auteur : John Green          Public : 13 ans et + (ados/ Young adult)          Genre : Vie

Résumé :

Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. C’est le début d’une magnifique histoire d’amour et d’amitié…

L’avis de La Bouquineuse :

Je crois que jamais, je ne pourrais lire un livre meilleur que celui là. C’est juste… la chose la plus belle que j’ai jamais lue. L’auteur arrive merveilleusement bien à faire passer les émotions du livre au lecteur. Et ça, c’est rare.

Hazel Grace Lancaster est gravement atteinte d’un cancer de la thyroïde et ses poumons sont hors service. Sa maladie à été diagnostiquées lors de ses 13 ans et, trois années après, son traitement repousse la maladie, l’empêche de s’étendre. Malgré tout, Hazel se sait condamnée.
J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé son personnage. Elle est franche, directe, courageuse… mais surtout, elle pense à ceux qui l’entourent, elle ne veut pas leur faire de mal .

Quant à Augustus Waters, il est en rémission.
Je l’ai également beaucoup apprécié pour son humour en toutes circonstances.

Dès qu’il apparait dans l’histoire, on sait pertinemment ce qu’il va se passer. Enfin, c’est ce qu’on croit.

Ce livre m’a beaucoup émue. On vit vraiment dans la peau d’ Hazel, on est Hazel. On souffre, pleure, rit avec elle. C’est presque comme si on aimait aussi Augustus (Ok, peut être pas àce point), mais ça n’empêche qu’on tient beaucoup à lui.
Je n’ai pas pleuré, mais j’ai eu beaucoup de mal à retenir mes larmes. En fait, pendant une bonne partie de l’histoire, on rit et on a un petit peu de peine mais vers la fin… c’est carrément l’explosion d’émotions. On pourrait dire que c’est trop, mais ce ne serait pas vrai. Car, c’est ça, la vie de certains.
John Green a décrit à la perfection la vie d’enfants / adolescents qui sont eux aussi, atteints par le cancer.

C’était un Véritable …

Coup de cœur :

13

Une réflexion au sujet de « Nos étoiles contraires »

Laisser un commentaire