Night School T.4 — Résistance

Auteur : C.J. Daugherty

.

Traduction : Magali Duez

.

Public : Adolescents et jeunes adultes

.

Edition : Robert Laffont (Site)

.

Pages : 395

.

Prix : 17,90 €

Résumé :

Une saison pour aimer, une saison pour mourir…

Allie Sheridan a trouvé un refuge secret en Provence. Elle parvient presque à s’y croire en sécurité… jusqu’à ce que les hommes de Nathaniel l’attaquent. Une fois de plus, elle est forcée de fuir et de retourner au seul endroit où elle se sent chez elle : l’académie Cimméria.

Allie reconnait à peine les lieux. La paranoïa y atteint des sommets. La plupart des étudiants ont désertés l’école. Les professeurs ne sont plus dignes de confiance. Ce sont désormais les gardes qui prennent les choses en main… Plus grave, Nathaniel semble sur le point de gager le combat.

Carter et Sylvain sont tous deux prêts à s’engager dans la bataille aux côtés d’Allie et à lui prouver leur amour. Elle va devoir faire un choix. cruel, déchirant, le plus difficile de sa vie. car ni l’un ni l’autre ne l’attendront éternellement…

..

.

L’avis de La Bouquineuse :

.

J’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à lire ce livre. Je me suis forcée. Au bout de 3 jours de lecture, je n’en étais qu’a la page 50 (voyez à quel point c’est grave). Pourquoi ?

Première chose, Allie. Pour moi, c’est la PIRE héroïne de tous les temps. Relisez mes précédentes chroniques, je ne l’ai jamais appréciée (ou peu).
Elle ne pense qu’a elle (et malgré ça, elle oublie son propre anniversaire), elle ne supporte pas les élève sérieux, elle est méchante. Elle ne fait que critiquer les gens dans leur dos. Sérieusement, je pense qu’elle se prend pour le centre du monde. De plus, elle met ses « amis » en danger juste parce qu’elle veut faire ce qu’elle a décidé. Pourquoi ai-je mis amis entre guillemets ? Car je ne suis pas sur qu’elle les considère vraiment comme des amis. Plutôt comme des petits toutous qui auraient trop voulu aider et qui se retrouvent sous ses ordres. Affreux de se laisser faire comme ça.
Pour continuer sur Allie, elle est d’une jalousie pas possible. Elle ne supporte pas que ses amis est d’autres amis en dehors d’elle. (Oups, je suis consciente d’avoir beaucoup répété le mot « amis », pouvez vous me le pardonner ? °~° ).

De plus, cette lutte avec Nathaniel ne tient pas la route. Il tue des enfants, il essaie d’en tuer d’autres… Okey, libre à lui. Dans n’importe qu’elle histoire, il serait le « méchant », le délinquant ou le fou. D’accord, chaque aventure a ses contraintes. Mais pourquoi personne ne prévient la police ?! Oui, c’est un secret d’état. Mais franchement, quand il a tué, quand il essais de tuer, c’est très grave. Ce n’est plus une question de garder ou non le secret.
Sérieusement, l’histoire par dans tous les sens, et ce qui étais la-simple-vie-d’une-ado-qui-rentre-dans-une-école-mystérieuse devient la-vie-compliquée-d’une-ado-poursuivit-par-un-gars-qui-ferait-tout-pour-la-tuer. Un scénario trop compliqué, penchant vers la S.F., avec une base trop fragile pour supporter toute cette aventure.

Il y a également le triangle amoureux. Si vous avez lu mes précédentes chroniques, vous savez combien je hais cette situation. Certains aiment, mais moi, franchement, je n’arrive pas à accepter l’idée. D’accord, ça donne du piment à l’histoire. Mais pas quand il est trop appuyé, trop exagéré, comme dans ce roman.

J’aime Sylvain, je sors avec lui, Carter me manque, je l’aime ou pas, j’aime qui en fait ? Ah, oui, je suis avec Sylvain, y’a rien entre Carter et moi. Oh ! Carter a dit mon nom d’une façon si étrange… On aurait dit une caresse, je crois que je l’aime… Mais non, j’aime Sylvain mais…

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle ne peut pas se décider une bonne fois pour toute ? C’est pas difficile !

Maintenant, je vais un peu vous parler de ces derniers et des autres personnages. Ne les oublions pas, il y a tant à dire sur eux !
Commençons par Sylvain et Carter. Il sont tous deux exactement pareils sauf pour une chose : l’un re-sort avec Allie, l’autre on ne connait pas vraiment sa situation amoureuse… enfin presque, car évidemment, il aime toujours Allie ! Encore plus protecteurs, encore plus distants, encore plus agréables, encore plus désagréables… Bref, encore plus embêtants pour moi !!
Rachel,
fidèle à elle même, reste sérieuse, généreuse et agréable. Elle se réadapte assez bien à Cimméria, malgré tout ce qu’elle y a vécu. Discrète et réservée comme à son habitude, elle m’a apporté un peu de bonheur dans ma lecture.
Zoé, toujours aussi simple et pleine de vie. Rien ne peut la freiner. J’ai eu un peu de peine pour elle car elle ne comprend pas grand chose aux problèmes des « plus grands ». Je n’aime pas trop la façon dont Allie parle d’elle. On dirait qu’elle la considère comme un bébé alors qu’elle a 13 ans. Je précise, c’est mon âge, donc c’est un peu vexant.
Nicole, jeune française. Raaaah ! Ca m’a énervé ça ! Trop de : jeune française.  Mais sinon je l’adore, elle est gentille, intelligente.
Ces trois dernières ont facilité ma lecture.
Petit point négatif englobant TOUS les personnages sans exception (à par Allie) : leur calme. Un calme permanent, des visages et des voix sans expressions, neutres. Cela donne au livre une ambiance trèèès stressante.

Comme de plus en plus souvent dans mes articles, je vais vous parler de la couverture du roman. Celle de ce 4ème tome de Night School est tout simplement MA-GNI-FI-QUE. La peau pâle de la jeune fille met en valeur ses cheveux rouges. Son rouge à lèvre et son vernis à ongles, tous deux du même rose allant vers le rouge cerise, s’accordent parfaitement à l’ambiance. Franchement, cette nouvelle couverture est une réussite, contrairement à la précédente, celle de Night School t. 3. Je ne l’avais pas appréciée en raison du blanc trop présent. La fille de la couverture n’avait vraiment pas l’ai aimable, au contraire, plutôt froide et distante. Mais, laissons Rupture derrière nous et revenons à Résistance.

En fait, je pense que ce qui m’a le plus dérangée, c’est ce que je pouvais pas croire à l’histoire. Car même pour la S-F, j’arrive à me dire que tous ce qui se passe dans le roman est réel, du moins jusqu’à la fin. Et là, c’est impossible car, comme je le disais plus haut, l’histoire ne tient pas la route.

Maintenant, du positif, car, oui, il y en a ! Les 100 dernières pages étaient vraiment intéressantes. Ca à vraiment rattraper mon avis sur le livre, car il était bien parti pour être un je n’ai pas aimé. Maintenant je suis assez impatiente de lire le 5ème et ultime tome !

Ce roman ce fini merveilleusement bien. Mais pas dans le sens où tout le monde est content et vit heureux jusqu’à la fin des temps, non, au contraire. Plutôt dans le sens où l’histoire était bien trouvée, que l’aventure était là, les chagrins, les regrets, l’amour et le combat aussi.
Allie et un autre personnage retrouve une complicité qui m’avait beaucoup manquée, je l’avoue. Et l’affolement et la tristesse d’Allie dans les 2 / 3 dernières pages nous font baver d’intérêt pour la suite de l’histoire. Mais évidemment, il faudra attendre début 2015. Tant mieux pour moi, car même si ce 4ème tome fut au final une bonne lecture, me replonger dans l’univers de Night School trop rapidement m’aurais certainement agacé.  

« Saute »

.

J’ai aimé :

11

.


C.J. Daugherty :

…Ancien écrivain politique, journaliste criminel et d’investigation, C. J. Daugherty est aussi l’auteur de guides

…de voyage. Bien qu’elle ait quitté le monde du reportage policier depuis plusieurs années, elle n’a jamais perdu

… sa fascination pour ce qui motive certains à perpétrer des actes atroces, et pour ceux qui font tout pour les en

…empêcher. La série Night School, qui comprendra cinq tomes, est le fruit de cette fascination.

.
Son site Internet : www.cjdaugherty.com

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Night School T.4 — Résistance »

  1. Je suis totalement d’accord sur ton avis sur cet article ! L’histoire était lassante mais la fin m’a redonner goût à Night School ! 🙂

Laisser un commentaire