Eleanor & Park

Auteur : Rainbow Rowell

 

Traduction : Juliette Paquereau

 

Public : Ados et jeune adultes

 

Edition : PKJ / Pocket Jeunesse (Site)

 

Pages : 378

 

Prix : 16,90 €

 

Résumé : 1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

L’avis de La Bouquineuse :

J’ai commencé le livre et je me suis dis : Qu’est ce que c’est grossier !
Bon, d’accord, c’est l’histoire de lycéens, mais tout de même ! Mais, finalement, sans ces insultes incessantes, je pense qu’on aurait moins ressentis ce que vit Eleanor.

Etonnamment, ce roman m’a plus touchée que Nos étoiles contraires. Pourtant, je l’ai beaucoup moins aimé. Hé, hé… C’est bizarre…
Pourquoi l’ai-je moins apprécier ? Car je pense que 1) Aucun (je dis bien AUCUN) ne remplacera Nos étoiles contraires dans mon cœur et que 2) l’histoire est trop direct, brute, … je ne trouve pas les mots justes.

Ai-je été attachée par les personnages ? Non… Et pourtant je n’arrivais plus à décrocher de l’histoire (décidemment, je ne suis pas logique).
Parce que Eleanor (honneur aux dames) est trop agressive. Je comprend qu’avec sa vie, elle ne peut faire autrement, mais… Je ne sais pas, même son comportement chez elle est assez incompréhensible. Son beau père est fou, il boit, frappe sa mère, à chassée Eleanor de chez elle pendant un an. Qu’attend t’elle pour le dénoncer ? Elle peu avoir peur, c’est tout à fait normal, mais au bout d’un moment…
Malgré cela, son univers m’a beaucoup touché. Entendre sa mère se faire battre presque tout les soirs, l’entendre hurler et pleurer… ca doit être vraiment dur. De plus, elle à 3 petits frères et 1 petite sœur. Tout les 5 ont appris à pleurer dans leur coin en silence.
Et Au.. mince j’allais dire Augustus, pourtant, ils n’ont rien en commun ! Donc, et Park, on peut voir qu’il est comme tout le monde. Idiot, grossier, jugeant les gens par leur apparences. Qu’est ce qu’il m’a énervé !
Que dire de plus sur lui ? Même s’il veut à tout prix protéger sa « copine », il pense encore la même chose d’elle que quand il la vu pour la première fois. Je ne l’ai pas tant apprécié que ça.

Au niveau de leur histoire d’amour, je l’ai trouvée vraiment, vraiment très étrange. Je ne vois pas comment Park peut dire des choses si horribles sur Eleanor et l’aimer en même temps. Et comment Eleanor se laisse entrainer là dedans alors qu’elle n’a pas l’air de montrer un grand intérêt pour Park. Mais ça, c’est au début.

Au fur et à mesure, ça marche mieux entre eux. On voit que tout deux s’aiment vraiment. Mais Eleanor va de moins en moins bien. Rien ne va plus chez elle.

Que dire, que dire ? J’ai été assez déçue par la fin. Je n’arrive pas à trouver les mots justes pour dire ce que j’ai ressentis en lisant ce livre.
Il n’a malheureusement pas été un coup de cœur.

J’ai beaucoup aimé : (c’est tout)

20


Rainbow Rowell

 Rainbow RowellNationalité : États-Unis
Né(e) : 1971

Biographie :

Rainbow Rowell travaille en tant que rédactrice au journal Omaha World-Herald, basé à Omaha dans le Nebraska, où elle vit avec son mari et ses deux enfants.

Elle est diplômée en journalisme à l’Université de Nebraska-Lincoln en 1995.

Attachement (Attachments, 2012) est son premier roman.

son blog:
http://rainbowrowell.com/blog/

 

 

 

 

Laisser un commentaire