Deux petits pas sur le sable mouillé

Auteur : Anne-Dauphine Jullian

.

Traducteur : Témoignage Français

.

Public : Plus adultes, mais je le lis, donc adolescents aussi… mais je pense que seule une mère peut vraiment comprendre.

.

Edition : J’ai lu (site)

.

Pages : 245

.

Prix : 6€

.

Résumé : Tout commence sur une plage, quand Anne-Dauphine remarque que sa fille marche d’un pas hésitant. Après une série d’examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d’une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il  ne lui reste que quelques mois à vivre. L’auteur lui fait alors une promesse : “Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras ^^être fière.  Et où tu ne manqueras jamais d’amour.”

Ce livre raconte l’histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Tout ce qu’un couple, une famille, des amis, une nounou sont capables de mobiliser et de donner.

Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu’on ne peut plus ajouter de jour à la vie.

“Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres, mais une vie dont tu pourras etre fière. Et où tu ne manqueras jamais d’amour.”

“Il faut ajouter de la vie au jour, lorsqu’on ne peut plus ajouter de jours à la vie.”

L’avis de La Bouquineuse :

Les témoignages sont les plus touchants de tous les livres.
Ceux qui parlent de la vie, de la mort, de la maladie, de la souffrance le sont encore plus.

Anne-Dauphine Julliand raconte ici les épreuves qu’elle a du traverser, avec son compagnon Loïc, son fils Gaspard et ses deux filles, Thaïs et Azylis. Car un jour, elle a remarqué que la façon de marcher de Thaïs était étrange. A partir de ce jour là, sa vie n’a plus jamais été la même.
Thaïs est atteinte d’une grave maladie orpheline : la leucodystrophie métachromatique, alors qu’elle vient à peine de fêter ses deux ans.

Anne-Dauphine se battra jusqu’au bout, pour que sa fille ai une belle vie.

“Si tu savais…”

Je n’ai pas pleuré, mais je ne compte même plus les fois où j’ai eu les larmes aux yeux.

Je ne peux pas dire que j’ai vécu tout ce qui s’est passé avec la famille d’Anne-Dauphine, non, car je ne peux tout simplement pas réaliser l’ampleur… de tout ça.

Maintenant, Thaïs me manque à moi aussi. Et quand je me dis qu’elle à réellement souffert, qu’elle est réellement morte… Oui, dis comme ça, ça peut paraitre mal, de dire le mot interdis. Mais Anne-Dauphine m’a appris qu’il ne fallait pas avoir pet des mots. Pas plus que de la maladie ou de la mort. Et elle m’a également fait réaliser que la seule chose vraiment importante, celle qui compte le plus… c’est l’amour. L’amour sous toute ses formes.

” C’est pas grave la mort.
C’est triste, mais c’est pas grave.”

Sans doute le plus gros coup de cœur que j’ai jamais eu :

13


Anne-Dauphine est journaliste et vit à Paris.

2 réflexions au sujet de « Deux petits pas sur le sable mouillé »

    • Heureuse d’être une des personnes qui va te faire dépenser ton argent 😉
      Il est génial ce bouquin, c’est certain.
      Je suis même tentée de prendre le deuxième témoignage de cette femme, qui parle de sa vie… après ce qui s’est passer dans ce roman ci.

Laisser un commentaire