Aux délices des anges

Auteur : Cathy Cassidy

.

Traducteur : Anne Guitton

.

Public : pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes

.

Edition : Nathan

.

Pages : 220

.

Prix : 14,90 €

.

Résumé : Il suffit parfois de pousser une porte pour changer sa vie…. Et si c’était la porte d’une pâtisserie ?

    Je m’appelle : Anya
Mon âge : 13 ans
Je suis : tout juste arrivée de Pologne
Mon style : vieil uniforme acheté d’occasion
Je rêve : de commencer une vie géniale en Angleterre

Mon problème : rien ne se passe comme prévu, ni la vie en Angleterre, ni ma relation avec Dan, ce garçon rebelle pour qui je craque malgré moi…

« Au coin de la rue, je vois une ombre bouger. Je suis presque sure que c’était un ange. »

L’avis de La Bouquineuse :

Je suis entrée dans ce nouveau roman de Cathy Cassidy avec un peu d’appréhension car le résumé ne me rappelait que trop de celui du premier tome de la saga Les Filles au chocolat. Une jeune fille qui emménage dans un nouveau pays, qui a du mal à s’intégrer mais qui en plus tombe amoureuse du mauvais garçon… ça ne va pas sans nous rappeler Cherry, ses demies sœurs et Shay.

Cette fois, nous rencontrons Anya, une jeune polonaise qui débarque tout juste en Angleterre. Première mauvaise surprise, elle n’arrive pas à comprendre un seul mot de la langue qu’elle avait pourtant étudiée pendant de longs mois car l’accent est trop différent. Deuxième fait déplaisant, elle qui c’était imaginé vivre dans un joli cottage, avec jardin, se retrouve obligé de partagé une chambre avec sa petite sœur dans un appartement minuscule et sale. Et puis, en plus de ça, elle ne parvient pas à s’intégrer, compare ses nouveaux compagnons de classes avec des animaux mal élevés qui, eux, la prennent pour une fille muette, pauvre, et bizarre.

Donc, voilà, c’est un peu ainsi que ça se passe pendant les 2o premières pages. Mais, étonnement, au bout de moins de deux semaines passer là bas, Anya maitrise déjà presque parfaitement la langue, et comprend tout le monde. C’est une des premières choses qui m’ont déplus, car oui, il y a d’autres incohérences.

Finalement, on peut séparer ce roman en deux partie. La première, c’est quand elle à des problèmes sociaux avec les autres collégiens. La deuxième, quand elle a des problème familiaux. Pas vraiment simple de trouver un peu de bonheur au milieu de ce perpétuel bazar. Mais bon, comme d’habitude, Cathy Cassidy arrive à nous faire sourire.

Ca, c’était pour l’histoire, mais passons aux personnages, car j’ai quand même pas mal à dire sur eux.

D’abord Anya, qui se croit un peu trop au dessus de tout le monde, qui se met un peu trop en avant.
Il y a ensuite Dan, ce « garçon rebelle » qui est très étrange. Un coup il met le feu à sa table en cour, un coup il à des allure d’ange. Je n’ai pas trop apprécié ce personnage, car je l’ai trouvé trop… instable… bancal…

Enfin, bref. Un nouveau roman plutôt sympa de Cathy Cassidy.

j’ai aimé

11

 

Laisser un commentaire